En moins de six mois, le premier ministre Manuel Valls a obtenu une nouvelle fois la confiance des députés de la majorité avec 269 voix pour, 244 voix contre.

pourquoi j’ai voté la confiance (en vidéo)

Même si peu d’annonces ont été faites – elles n’en sont pas moins importantes pour autant – ce n’était pas un vote banal mais déterminant qui a engagé chacun d’entre nous. « Gouverner, c’est dire la vérité, c’est aller chercher la confiance, surtout quand c’est difficile » et la confiance est exigeante car elle nécessite clarté, cohérence et vérité.

Le contexte international est effectivement rempli de menaces, qu’il s’agisse de la situation européenne qui nous rappelle les pires heures de la guerre froide, les conflits dans la bande de Gaza, l’Afrique de l’Ouest touchée par le virus Ebola, ou la logique de terreur imposée en Syrie et en Irak.

Notre pays est pleinement mobilisé en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

 Si l’unité internationale s’impose, l’unité nationale est également primordiale face à la crise économique qui frappe notre pays depuis maintenant 6 ans. Quelle attitude adopter ? « Gouverner, c’est résister, tenir, réformer », dans un cadre politique empreint des valeurs de la République.

Nous avons suivi Manuel Valls dans ses choix en termes de baisses d’impôts, d’économies budgétaires et de réduction du déficit public. Mardi, le premier ministre a annoncé que six millions de ménages seraient concernés par la baisse de l’impôt sur le revenu, soit 1,5 fois plus qu’en 2014.

 Le minimum vieillesse va également être revalorisé et les retraités modestes percevant moins de 1200€/mois bénéficieront d’une prime exceptionnelle. Autre annonce importante et à bon entendeur, la non remise en cause des 35h ni du temps de travail.

 Enfin, les élections régionales auront lieu fin 2015 et les élections départementales au printemps prochain. Pour ces dernières et dans le cadre de la réforme de l’Etat, les conseils généraux devraient être à terme, maintenus dans les territoires ruraux.

Le premier ministre l’a martelé, il s’agît de mener les réformes indispensables avec courage – sans remettre en cause notre modèle social – et de lutter contre les inégalités, grâce à l’école de la République notamment.

 L’essentiel de la déclaration de Manuel Valls dans une vidéo interactive.

 Cordialement, Martine