Nous avons d’abord reçu les acteurs liés à cette problématique en réunion à l’Assemblée nationale. L’Association des Brûlés de France, la Fédération Nationale des Pompiers, les mutuelles, le Ministère du logement, la Fédération des Métiers de l’Incendie, la Commission de Sécurité des Consommateurs avaient répondu à l’appel.

 Nous avons appris que 45 à 50 % des logements aujourd’hui était équipés en DAAF. C’est un chiffre encourageant étant donné qu’en décembre 2014 seulement 23% d’entre eux étaient équipés, mais qui demeure encore trop faible au vu des enjeux. En effet, l’on constate encore aujourd’hui 800 décès par an et 10 000 accidentés des incendies domestiques. Les pays européens, qui ont adopté la mise en place de ce dispositif bien des années avant nous, ont constaté des résultats plus qu’encourageants avec une très forte baisse des taux de mortalité ou d’accidentés. Il n’y a donc pas de raisons pour que la France ne connaisse pas les mêmes résultats positifs.

 Ensuite, avec mon collègue Damien Meslot, nous nous sommes rendus sur la place Joffre à Paris où nous avions prévu l’installation pour la journée d’un camion « firetest ». Nous avons été reçus par les pompiers et Madame la Ministre Sylvia Pinel nous a rejoints. Un pompier a simulé un incendie dans le camion, nous a expliqué comment il se propage et comment réagir notamment lorsque le DAAF se déclenche. Ce moment fut intense et quelle chaleur à 2 mètres des flammes !

  Enfin, Madame la Ministre et nous-mêmes, nous sommes exprimés devant la presse. Ce fut l’occasion de rappeler qu’il est nécessaire que chacun d’entre nous soit équipé d’un DAAF (label NNF) avant le 9 mars prochain. Ce fut également l’occasion de revenir sur l’adoption d’un amendement à la loi Macron qui stipule que les bailleurs sociaux ont jusqu’au 1er janvier 2016 pour équiper le parc locatif français. Ceci n’est en rien une reculade. La production de DAAF progresse mais toutes les commandes ne pourront être satisfaites avant cette date. De ce fait, à condition qu’ils aient passé commande avant le 9 mars 15, les bailleurs sociaux bénéficient d’un délai supplémentaire pour installer les DAAF.

 Une étape importante est franchie. Mais bien entendu, ce travail ne peut prendre fin à la date du 9 mars prochain. C’est pourquoi le Ministère du logement prévoit une campagne d’information et de prévention sur le long terme après cette date. Aussi, afin de s’assurer de l’effectivité et du bon déroulement de la mise en place de ce dispositif, nous envisageons de nous revoir d’ici la fin de l’année afin d’établir un bilan d’étape.

 05Dans cette attente, ne l’oubliez pas, adoptez un DAAF !